Tout sur les chats d’extérieur

Les chats adorent se promener dans la nature et s’adonner à leurs comportements naturels, comme chasser, s’approcher d’une proie à pas feutrés, bondir et grimper. L’accès à l’extérieur ne favorise pas seulement les activités et l’occupation des chats, mais aussi les contacts sociaux avec les chats du voisinage. Mais en plus de la liberté, sortir à l’air libre présente aussi quelques dangers. Laisser sortir son chat ou non ? C’est une question de conviction pour de nombreux maîtres.

Le libre accès à l’extérieur pour les chats : le pour et le contre

S’approcher à pas feutrés, guetter, bondir sur une proie et chasser : c’est exactement ce qui caractérise la nature féline. De nombreux propriétaires de chats qui laissent leur chat se déplacer librement à l’extérieur affirment que c’est la seule façon de respecter les besoins de l’espèce. Mais laisser le chat sortir librement comme ça ? Ce n’est pas une décision facile à prendre.

Les chats qui sont libres de sortir peuvent plus facilement satisfaire leurs instincts. À l’extérieur, les chats sont beaucoup plus actifs et occupés qu’en appartement. Leur comportement social naturel peut également être renforcé au contact des chats du voisinage. Pour le propriétaire, laisser son chat en liberté signifie aussi moins de travail, car non seulement il gratte moins les meubles, les tapisseries ou les tapis, mais il fait aussi en partie ses besoins à l’extérieur. En outre, les chats d’extérieur sont moins souvent touchés par l’obésité, car ils dépensent plus d’énergie à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison ou de l’appartement.

Laisser son chat sortir, ce n'est pas une décision à prendre à la légère. Laisser sortir son chat ou non ?

Cependant, des sorties non sécurisées peuvent aussi mettre la vie des animaux en danger. C’est le cas par exemple, si le chat et son propriétaire vivent en ville ou au bord d’une route principale très fréquentée. Mais outre les voitures, les bus et autres véhicules, d’autres risques guettent le chat libre à l’extérieur car les accidents ne sont pas uniquement liés aux véhicules. Si votre chat d’extérieur porte un collier, il peut rester accroché à une branche ou à une grille, par exemple, se blesser gravement ou, dans le pire des cas, s’étrangler. C’est pourquoi, si vous souhaitez acheter un collier pour votre chat, veiller impérativement à choisir un modèle muni d’un dispositif anti-étranglement qui s’ouvre en cas d’urgence, ou renoncez complètement à lui faire porter un collier. En outre, les chats non castrés, en particulier, se livrent régulièrement, à l’extérieur, à des combats de territoire parfois sanglants. Mais même les chats castrés ne sont pas épargnés par les querelles de territoire. Les chats peuvent également se battre avec les chiens des voisins ou d’autres animaux sauvages, comme les fouines ou les renards.

Les chats adorent se balader En liberté, le comportement social naturel peut se renforcer au contact des chats du voisinage.
D’autres inconvénients de la sortie non sécurisée pour les chats sont les parasites tels que les tiques, les puces ou les vers, ou le contact avec des agents pathogènes qui peuvent être transmis d’un congénère à l’autre (comme le coryza). Le chat peut également ingérer des plantes toxiques ou d’autres substances dangereuses par inadvertance. Les personnes qui laissent leur chat en liberté doivent aussi s’attendre à ce qu’il vive son instinct de chasseur et qu’il lui arrive d’attraper et de manger des oiseaux, des souris ou de petits insectes. De plus, le chat peut être enfermé involontairement dans une cave, une véranda ou un garage des environs. La situation devient également problématique si le chat se plaît davantage chez les voisins et considère alors leur maison comme son nouveau foyer ou que, par manque d’expérience, il s’éloigne trop de chez lui et ne retrouve pas le chemin du retour.

Que dit la loi française ?

Les chats en liberté ignorent les limites de la propriété. Quand il quitte la maison, un chat ne reste pas non plus sur le terrain de ses propriétaires. Il escalade les clôtures, les murs et franchit les haies pour aller volontiers faire un tour chez les voisins. Malheureusement, cette visite anodine peut vite devenir une source de conflit avec le voisinage. Que dit la législation française à ce sujet ?  En premier lieu, il faut savoir que détenir un animal familier est un droit en France. Ainsi, chaque Français peut posséder un animal familier. Si un conflit survient entre voisins à cause d’un chat par exemple, le cas sera interprété individuellement. Le trouble anormal de voisinage n’existant pas dans la loi française, c’est au juge du tribunal d’apprécier au cas par cas le caractère anormal de la nuisance causée par le chat. En principe, si un voisin est à même de démontrer que des dégâts et des nuisances ont été causées par votre chat, il peut porter plainte et, en tant que propriétaire du chat, vous êtes tenu pour responsable. Ce sera le cas si votre compagnon à quatre pattes pêche par exemple le poisson rouge dans l’étang du jardin du voisin ou s’il raye la voiture d’un tiers. Toutefois, tant que les gênes causées par la visite de votre chat sont considérées comme étant liées à la vie de l’animal, votre voisin ne peut porter plainte.
À savoir aussi : avant toute action en justice, il est obligatoire de faire d’abord appel à un conciliateur de justice. La démarche est gratuite et a pour objectif de trouver un accord amiable entre vous et votre voisin(e). En cas d’accord, les deux parties signent un constat dans lequel elles s’engagent l’une envers l’autre. En cas de désaccord, la voie judiciaire est ouverte.
Ainsi, si votre chat détruit le parterre de fleurs ou urine sur la terrasse de votre voisin, celui-ci n’est plus obligé de le tolérer. Il a alors le droit d’effrayer votre chat et même d’utiliser des moyens de défense (comme des dispositifs de défense acoustique ou des ceintures de protection pour chats). Il devrait être évident que les mesures de défense ne doivent pas nuire à la santé de l’animal, sinon le cas devient rapidement un problème de protection animale. 
Malheureusement, le fait d'être en liberté entraîne parfois des disputes dans le voisinage. Les chats en liberté ignorent les limites de la propriété.
Si vous avez un chat d’extérieur, vous devriez donc le surveiller (autant que possible). Si vous voyez par exemple que votre chat fait ses besoins dans le bac à sable du voisin, vous devriez le récupérer. Une clôture spéciale pour chats peut également garantir que votre chat reste dans votre jardin.

Liste de contrôle avant de laisser sortir le chat

Si vous avez décidé de laisser votre chat sortir, voici quelques éléments à prendre en compte pour limiter autant que possible les risques qu’il pourrait encourir :

  • Est-ce que votre chat est suffisamment vacciné ? (typhus félin, coryza, rage, ...)
  • Est-il castré/stérilisé ? Non seulement vous éviterez les naissances inutiles, mais vous réduirez les conflits territoriaux entre chats et votre animal ne s’éloignera pas trop.
  • Est-il pucé et enregistré ?
  • Est-ce que votre quartier est sûr ? Y a-t-il une voie rapide ou une route à grande circulation à proximité ?
  • Votre chat s’est-il habitué à votre logement ? Vous devez laisser à votre chat au moins 4 à 6 semaines pour s’adapter à son nouvel environnement.
  • Avez-vous installé une chatière ? En hiver et par mauvais temps, le chat doit avoir la possibilité de rentrer rapidement au chaud à tout moment.

Comment habituer le chat à sortir ?

Avant de laisser votre chat sortir pour la première fois, il est préférable d’installer une chatière. Sinon, le chat demandera que vous lui ouvriez la porte pour sortir ou pour rentrer. En installant une chatière, vous permettez à votre chat d’entrer et de sortir de la maison quand il le souhaite. Avant la première sortie, vous devez donc absolument apprendre à votre chat à passer par la chatière. 

Le premier jour, vous pouvez également prendre quelques mesures pour que la première excursion de votre tigre de salon se déroule le mieux possible. Ce jour-là, mettez un peu moins de nourriture dans sa gamelle que d’habitude et n’hésitez pas à sortir avec lui. Procédez lentement et voyez jusqu’où il ose s’éloigner. Ne craignez pas un temps légèrement pluvieux qui donnera envie à votre chat de rentrer rapidement. Laissez votre chat explorer les environs en toute tranquillité et ne l’appelez pas constamment par son nom ou n’essayez pas de le distraire d’une autre manière. Accordez-lui suffisamment de temps pour tout explorer. Très vite, il ressentira de lui-même le besoin de rentrer chez lui. Dès qu’il rentre de sa première sortie, récompensez votre chat avec sa nourriture ou son jouet préféré, afin qu’il se rende compte que cela vaut la peine de rentrer à la maison. Les premiers jours, vous pouvez l’accompagner régulièrement lorsqu’il sort, afin de pouvoir également intervenir en cas de problèmes.

Comment le chat d’extérieur reste-t-il en bonne santé ?

Pour que votre compagnon félin reste actif et en bonne santé, et que vous n’ayez pas à vous inquiéter, vous devez également prendre certaines mesures entre ses sorties. Vérifiez régulièrement qu’il n’ait pas de tiques ou d’autres parasites. Prévoyez également des contrôles réguliers chez le vétérinaire. En accord avec ce dernier, une vermifugation occasionnelle peut également être utile.
Il peut arriver que les chats se griffent lors de leurs pérégrinations. Nos soins pour la peau SkinCare peuvent vous aider dans ce cas, ainsi que pour les peaux sèches et abîmées. Pour que votre chat passe bien la saison froide, vous pouvez également soigner régulièrement ses coussinets avec SkinCare pour éviter qu’ils ne gercent. 

SkinCare

Baume cicatrisant pour chiens et chats

SkinCare Baume cicatrisant pour chiens et chats

17,98 €
TVA comprise hors frais de livraison
Prix de base : 449,50 €/l

La bonne alimentation pour les chats d’extérieur

Les chats qui ont accès à l’extérieur sont nettement plus actifs que les chats d’appartement et ont donc des besoins énergétiques plus élevés. En effet, ils consomment beaucoup plus de calories en se baladant dans le quartier qu’en dormant sur le canapé. De plus, un chat en liberté est plus exposé aux agents pathogènes qu’un chat d’intérieur. Étant également dehors par temps humide et froid, il a donc besoin de bonnes défenses et d’un système immunitaire efficace. Dans l’alimentation des chats d’extérieur, il est donc particulièrement important de veiller à ce que les aliments soient de haute qualité, riches en protéines, en viande et en nutriments sains.

Pour les chats d’extérieur, il est particulièrement recommandé d’instaurer des heures de repas fixes. Le chat s’adaptera aux heures fixes et rentrera ensuite de lui-même pour manger. Vous pouvez ainsi aussi éviter, par exemple, que votre animal de compagnie aille manger chez vos voisins. En outre, nous vous conseillons d’alterner entre nos produits MeatCrisp Adult et MeatCrisp Sterilised, en fonction de la saison. Si votre chat passe plus de temps à l’intérieur pendant les mois froids de l’hiver et qu’il bouge moins (ce qui réduit sa consommation d’énergie), n’hésitez pas à opter pour la variété « Sterilised » afin d’éviter qu’il ne grossisse.

Satisfaire les chats d’appartement

Si les chats d’intérieur ont la possibilité de satisfaire leur comportement social, leur curiosité et leur comportement de chasse et territorial entre leurs quatre murs, ils y seront aussi heureux que les chats d’extérieur. Les jeux réguliers avec votre chat (surtout les jeux de chasse) ainsi que les installations telles que les arbres à chat, les places surélevées et les parois à escalader y contribuent bien sûr. Il faut également prévoir des bacs à litière en nombre suffisant, une aire d’alimentation propre et, de préférence, plusieurs points d’eau. En outre, il est conseillé d’envisager d’intégrer un congénère dans la famille. Vous permettez ainsi à votre tigre de salon d’avoir des interactions sociales, comme jouer ensemble, se toiletter réciproquement ou se blottir l’un contre l’autre. Les jeux d’intelligence et les jouets à nourriture , comme un tableau d’activité, occupent aussi un chat d’intérieur.
Les chats peuvent également s'adonner à leur comportement social, à leur curiosité et à leur comportement de chasse dans l'appartement. Les jeux d’intelligence et les jouets à nourriture occupent les chats d’appartement

La liberté sécurisée : un compromis

La « liberté sécurisée » offre un compromis entre la sécurité d’un tigre d’appartement et la liberté d’un chat d’extérieur. Cela signifie que vous sécurisez et délimitez votre jardin ou votre balcon. Votre chat peut s’y défouler à volonté, explorer la nature ou simplement profiter du soleil - sans quitter la propriété. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre guide « La liberté sécurisée ».

Questions et réponses sur le thème de la sortie en liberté des chats

Quelle est la bonne chatière pour mon chat d’extérieur ?

Il est important de choisir une chatière de la bonne taille. Bien entendu, votre chat doit pouvoir passer aussi aisément que possible et ne pas rester coincé. Il existe des trappes qui permettent uniquement à votre propre chat de rentrer dans la maison au moyen d’une puce électronique.

Comment puis-je protéger mon chat d’extérieur des routes très fréquentées ?

Malheureusement, vous ne le pouvez pas. Il n’existe malheureusement aucune protection à 100 % contre les routes très fréquentées. Vous pouvez clôturer votre jardin et offrir ainsi à votre chat un espace sécurisé. Toutefois, cela est relativement compliqué et coûteux. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre guide « La liberté sécurisée ».

Quand puis-je laisser mon chaton sortir pour la première fois ?

Avant qu’un jeune chat puisse profiter pour la première fois du jardin, il est préférable d’attendre plusieurs semaines. Il est important d’habituer progressivement le jeune chat à la sortie en plein air.

Quand puis-je (re)laisser sortir mon chat après un déménagement ?

Là encore, pas trop tôt. Après un déménagement, le chat doit d’abord s’habituer à son nouvel environnement entre les quatre murs avant de pouvoir sortir. Cela peut prendre plusieurs semaines. Amenez progressivement votre chat à sortir, surtout s’il vivait auparavant en appartement et qu’il dispose soudain d’une maison avec jardin. Dans ce cas, il est conseillé pour commencer de l’accompagner dans des sorties courtes, puis d’augmenter progressivement la durée de ces sorties.

De quels vaccins mon chat a-t-il besoin pour sortir ?

En plus des vaccins habituels (contre le typhus et le coryza), que les chats d’appartement reçoivent également, les chats d’extérieur doivent également être protégés contre la rage.

Comment protéger au mieux mon chat d’extérieur contre les parasites ?

Le mot clé est la prophylaxie. Que vous optiez pour un spray ou un spot-on, votre vétérinaire est le mieux placé pour vous conseiller et vous expliquer le mode d’emploi. Très important : n’utilisez en aucun cas des produits pour chiens sur les chats, car ils peuvent être mortels pour eux.

Dois-je faire pucer mon chat ?

Tout chat d’extérieur devrait être muni d’une puce d’identification. Pour ce faire, une puce électronique est placée sous sa peau. Un numéro unique pour chaque chat y est enregistré, ce qui permet de le rattacher à son propriétaire. Grâce à un appareil spécial, ce numéro peut être lu par les vétérinaires ou les refuges pour animaux. De plus, l’animal devrait être enregistré auprès de l’I-CAD (en France) ou l’Europetnet (en Europe) qui permettent d’attribuer à leurs propriétaires les animaux trouvés.

Un chat peut-il avoir trop froid dehors ?

En automne et en hiver, les chats d’extérieur s’habituent aux températures de plus en plus fraîches et leur pelage s’épaissit. Si votre chat est sec, le froid ne l’affecte généralement pas. Toutefois, si le chat reste dehors pendant une longue période, il est préférable de lui offrir un endroit chaud et sec où se réfugier ou d’installer une chatière afin qu’il puisse décider lui-même du moment où il rentrera à la maison. Mais cela devient dangereux pour le chat s’il est mouillé à l’extérieur pendant les mois les plus frais, car un pelage humide le refroidit plus rapidement.

Les avantages des aliments pour chats PLATINUM


  • Pour PLATINUM, une déclaration nutritionnelle transparente et facile à lire est essentielle. Les produits PLATINUM contiennent ce qui est déclaré sur l’emballage, ni plus ni moins.
  • PLATINUM est généralement très bien accepté par les chats de toutes races et de tous âges. Même les quadrupèdes souffrant d’une digestion sensible ou d’intolérances tolèrent généralement bien les aliments pour chats PLATINUM.
  • Nos aliments secs pour chats issus du Freshmeatdryer (séchoir à viande fraiche), s’appellent MeatCrisp et possèdent de nombreuses propriétés précieuses pour la santé du chat. En effet, MeatCrisp est préparé uniquement à partir de viande fraîche, sans farine de viande ni farine animale.
  • PLATINUM attache une grande importance à une composition conforme aux besoins de l’espèce féline, et le démontre avec 83 % de viande fraîche dans ses aliments secs pour chats.
  • MeatCrisp ne contient en outre aucune céréale contenant du gluten.
  • De plus, nos aliments pour chats ne contiennent aucun additif attractif, comme l’herbe à chat, et sont néanmoins particulièrement savoureux.
  • Nous sommes tellement convaincus de nos produits que nous offrons une garantie de remboursement à 100 % dans les 100 premiers jours suivant l’achat. Faites simplement le test par vous-même.